Aller en bas
avatar
Admin
Messages : 517
Points : 846
Réputation : 10
Date d'inscription : 13/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://climat-presquile.forumactif.com

Important : Vulgarisation et Informations sur le rechauffement climatique Empty Important : Vulgarisation et Informations sur le rechauffement climatique

le Lun 24 Sep - 10:38
Informations sur les énergies fossiles :
http://adrastia.org/graphiques-manquants-fossiles/
http://avenirclimatique.org/

Important : Vulgarisation et Informations sur le rechauffement climatique Progra10

MOOC Energie / Climat Ch1 : Nous sommes accros aux énergies fossiles


MOOC Energie / Climat Ch2 : Combien nous reste t-il d'énergie fossile ?


MOOC Energie / Climat Ch3 : Changement Climatique - Chaud Devant !


MOOC Energie / Climat Ch4 : 2°C - Evitons l'ingérable, gérons l"inévitable !


MOOC Energie / Climat Ch5 : Et maintenant qu'est ce qu'on fait ?


Tester vos connaissances après avoir vu ces mooc  :
http://avenirclimatique.org/quizz

Chaque année, Avenir Climatique forme une cinquantaine de jeunes à prendre en main les enjeux énergie climat pour devenir de véritables ambassadeurs de la génération climat. Si tu veux aller plus loin, tu peux rejoindre la prochaine promotion de l'ACademy et participer aux 4 week-ends de formation qui permettent de monter en compétence, d'apprendre et surtout, de s'amuser !
http://avenirclimatique.org/lacademy/

Le kit du conférencier :

Présentation : https://drive.google.com/drive/folders/0B1G5WGnw8zNHYVVId3ZDU0F4WEk
Tu peux utiliser, diffuser, modifier ce support à ta guise à condition de citer Avenir Climatique (sous licence creative commons france)

Le webinaire :
https://www.associationbilancarbone.fr/events/valoriser-les-actions-climat/
À travers ce webinaire, nous proposons de clarifier le concept d’émissions évitées, de présenter les principes des méthodologies de calcul existantes et de présenter quelques initiatives qui nous paraissent intéressantes pour faire avancer le sujet.


Dernière édition par Admin le Jeu 29 Nov - 20:39, édité 4 fois
avatar
Admin
Messages : 517
Points : 846
Réputation : 10
Date d'inscription : 13/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://climat-presquile.forumactif.com

Important : Vulgarisation et Informations sur le rechauffement climatique Empty United Nations Climate Change / NYCW / COP 24

le Lun 24 Sep - 14:31
Un site officiel à suivre : https://unfccc.int/fr

2 événements à suivre :

- NY Climate Week https://www.climateweeknyc.org/
https://unfccc.int/news/un-climate-change-at-new-york-climate-week-24-30-september

- COP24 http://cop24.gov.pl/
COP24 also known as the 24th session of the Conference of the Parties to the United Nations Framework Convention on Climate Change will be held on 3-14 December 2018 in Katowice.


Dernière édition par Admin le Jeu 29 Nov - 20:40, édité 1 fois
avatar
Messages : 426
Points : 720
Réputation : 14
Date d'inscription : 19/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Important : Vulgarisation et Informations sur le rechauffement climatique Empty Re: Important : Vulgarisation et Informations sur le rechauffement climatique

le Mar 2 Oct - 10:30
Le graphique a trois dimensions : le temps, la stabilité climatique et la température de notre planète.

Important : Vulgarisation et Informations sur le rechauffement climatique Pnas-seuil_et_e_vollution_terre_v_0

Au long des dernières 1,2 million d’années, le climat de la planète a oscillé entre des états glaciaires (froids – bleus sur le schéma) et interglaciaires (chauds - mauves), chaque cycle durant environ 100.000 ans. Durant l’holocène (les dix mille dernières années), la Terre s’est située sur le versant chaud du cycle, puis est allée vers plus de chaleur depuis deux cents ans, du fait des émissions de gaz à effet de serre. On est entré dans une zone jamais vue jusque-là de réchauffement, et que les auteurs caractérisent comme la nouvelle ère de l’anthropocène.

L’humanité est maintenant devant deux chemins possibles, expliquent Steffen et son équipe : soit elle poursuit ses émissions, et le climat risque fort d’entrer en s’emballant dans la zone très chaude (rouge) qui sera sans retour ; soit elle agit pour restabiliser le climat de la Terre à un niveau supportable pour les sociétés humaines – mais qui resterait cependant plus chaud qu’à aucun moment depuis 800.000 ans. Ce choix implique de réduire drastiquement les émissions, de protéger et de restaurer les milieux naturels capables d’absorber le CO2, d’améliorer la balance énergétique de la planète. Pour ce faire, il faut une transition radicale, axant les efforts sur la recherche de la résilience, à l’opposé des « théories, outils et croyances dans les petits changements ».
avatar
Messages : 171
Points : 281
Réputation : 14
Date d'inscription : 19/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Important : Vulgarisation et Informations sur le rechauffement climatique Empty Re: Important : Vulgarisation et Informations sur le rechauffement climatique

le Mer 3 Oct - 13:23
Professeur Feuillage, la chaîne qui parle d'écologie avec humour

avatar
Admin
Messages : 517
Points : 846
Réputation : 10
Date d'inscription : 13/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://climat-presquile.forumactif.com

Important : Vulgarisation et Informations sur le rechauffement climatique Empty Re: Important : Vulgarisation et Informations sur le rechauffement climatique

le Lun 8 Oct - 14:43
avatar
Messages : 171
Points : 281
Réputation : 14
Date d'inscription : 19/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Important : Vulgarisation et Informations sur le rechauffement climatique Empty Re: Important : Vulgarisation et Informations sur le rechauffement climatique

le Lun 8 Oct - 15:29
Rapport du Giec : Et maintenant, qu’est-ce qu’on fait pour lutter contre le réchauffement climatique ?

...on est maintenant à la croisée des chemins. Regarder + 1,5 °C, c'est regarder ce qui va nous arriver, dans notre vie, pas à la génération suivante ».

Mettre le paquet sur la rénovation thermique
Diviser par deux la consommation de viande

la fin des projets autoroutiers ou encore le développement massif des énergies renouvelables. En résumé, « cette crise appelle une transformation profonde des modes de consommation, de production et des modèles économiques »

https://www.20minutes.fr/planete/2350123-20181007-rapport-giec-maintenant-fait-lutter-contre-rechauffement-climatique
avatar
Admin
Messages : 517
Points : 846
Réputation : 10
Date d'inscription : 13/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://climat-presquile.forumactif.com

Important : Vulgarisation et Informations sur le rechauffement climatique Empty Re: Important : Vulgarisation et Informations sur le rechauffement climatique

le Lun 8 Oct - 15:53
IL EST ENCORE TEMPS ft. Le Grand JD, Léa Camilleri, Mathieu Sommet, et 15 autres !



https://ilestencoretemps.fr/
avatar
Admin
Messages : 517
Points : 846
Réputation : 10
Date d'inscription : 13/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://climat-presquile.forumactif.com

Important : Vulgarisation et Informations sur le rechauffement climatique Empty Re: Important : Vulgarisation et Informations sur le rechauffement climatique

le Mar 9 Oct - 13:13
Carte interactive: les précipitations dans les années 2050

Comment le changement climatique affectera-t-il les précipitations et la neige chez vous en 2050 ? Voiçi à quoi ressemblera le monde avec les projections actuelles sur le changement climatique.

https://therevelator.org/interactive-map-precipitation-2050/


Voici à quoi ressemblerait le monde si la glace continentale venait à fondre

Important : Vulgarisation et Informations sur le rechauffement climatique Mapworldmelted05
" toute la glace continentale a fondu et s’est déversée dans la mer, élevant son niveau de plus de 65 mètres et formant de nouveaux littoraux pour nos continents et les mers intérieures."

Plus d'infos : https://www.nationalgeographic.fr/environnement/voici-quoi-ressemblerait-le-monde-si-la-glace-continentale-venait-fondre


avatar
Messages : 126
Points : 203
Réputation : 5
Date d'inscription : 11/10/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Important : Vulgarisation et Informations sur le rechauffement climatique Empty Re: Important : Vulgarisation et Informations sur le rechauffement climatique

le Mar 16 Oct - 20:55
Une mindmap sur le global warming :

Important : Vulgarisation et Informations sur le rechauffement climatique Combating-global-warming-map

Important : Vulgarisation et Informations sur le rechauffement climatique Dac3b71bf9eebbd393f9f19d9c9789e0
avatar
Messages : 426
Points : 720
Réputation : 14
Date d'inscription : 19/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Important : Vulgarisation et Informations sur le rechauffement climatique Empty Re: Important : Vulgarisation et Informations sur le rechauffement climatique

le Jeu 18 Oct - 20:24
Une métaphore du réchauffement climatique

Le pitch ? Une jeune fille essaye, en vain, d’alerter sa famille d’un problème de fuite d’eau … un peu urgent. Cependant, ses proches ne semblent pas réagir à la situation, en rigolent et ignorent totalement ce qui se passe. Le tuyau finit même par céder et inonde alors le salon. Et là encore, aucune réaction vraiment affolée de la part de la famille…

avatar
Admin
Messages : 517
Points : 846
Réputation : 10
Date d'inscription : 13/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://climat-presquile.forumactif.com

Important : Vulgarisation et Informations sur le rechauffement climatique Empty Re: Important : Vulgarisation et Informations sur le rechauffement climatique

le Ven 26 Oct - 15:32
Virage Energie Climat PDL présente les grandes lignes des principales actions (économies d'énergie, développement des énergies renouvelables, réduction de toutes les émissions de gaz à effet de serre) contenues dans le scénario de transition afin de lutter contre le dérèglement du climat.

Important : Vulgarisation et Informations sur le rechauffement climatique LogoVECsmall_0

Infographie à Voir http://virageenergieclimatpdl.org/sites/default/files/Virage-energie-climat-Maquette-7panneaux-FINAL-BD.pdf

Quelle sera notre vie quotidienne en 2050 ?

L'imaginer est un exercice difficile, lorsque l'on connaît les changements qui sont survenus durant les trente dernières années... et que nous ne savons pas quels seront les impacts du dérèglement climatique. Pourtant, cet exercice est incontournable pour illustrer un avenir meilleur et moins vulnérable devant les crises écologiques, énergétiques et économiques de plus en plus prégnantes et à venir.

Chaque territoire, avec ses atouts et ses ressources, doit être en capacité de trouver des solutions qui permettront à ses habitants de subvenir à leurs besoins vitaux. Ainsi, la transition reposera incontestablement sur le retour à l'humain, au lien social et au local. Le changement sera collectif et surtout, il ne réussira que si tous les acteurs de la société se rassemblent (politiques, entreprises, collectivités, associations, citoyens) pour atteindre un but commun de stabilité et de respect des équilibres écologiques et environnementaux. Il suppose également un partage équitable des richesses et du travail.

Scénario "NOTRE VIE QUOTIDIENNE EN 2030 – 2050" http://www.virageenergieclimatpdl.org/sites/default/files/scenario/VEC_chap11_vieQuotidienne2_Version_avril2013.pdf


Dernière édition par Admin le Lun 12 Nov - 13:42, édité 5 fois
avatar
Admin
Messages : 517
Points : 846
Réputation : 10
Date d'inscription : 13/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://climat-presquile.forumactif.com

Important : Vulgarisation et Informations sur le rechauffement climatique Empty Re: Important : Vulgarisation et Informations sur le rechauffement climatique

le Dim 11 Nov - 17:59
Important : Vulgarisation et Informations sur le rechauffement climatique Hemisph%C3%A8re-nord-temperature-12000
avatar
Messages : 426
Points : 720
Réputation : 14
Date d'inscription : 19/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Important : Vulgarisation et Informations sur le rechauffement climatique Empty Re: Important : Vulgarisation et Informations sur le rechauffement climatique

le Lun 12 Nov - 8:24
Destruction des forets ,  cette poignante pub anti-huile de palme a été bannie de diffusion TV au Royaume-Uni



Elle a déjà été visionnée plus de 1,5 million de fois sur YouTube. Une publicité, interdite de diffusion au Royaume-Uni, vient de trouver une seconde vie sur les réseaux sociaux où elle cartonne depuis quelques jours. Réalisé pour les fêtes de fin d’année par la chaîne de supermarchés britannique Iceland, en collaboration avec Greenpeace, le court-métrage met en scène les dégâts provoqués par la culture d’huile de palme sur l’environnement.

La publicité, réalisée à partir d’images d’animation, raconte l’histoire d’une petite fille contrainte de cohabiter avec un singe qui saccage tout dans sa chambre. Elle demande alors au petit orang-outan de s’en aller, et c’est là que l’animal se met à raconter sa terrible histoire, que sa « maison » a disparu à cause de la déforestation​ et que son espèce est aujourd’hui menacée d’extinction…

Une pétition pour qu’elle soit diffusée à la télévision

Le court-métrage, « dédié aux 25 orangs-outans qui meurent chaque jour », a été banni de la télévision britannique. Clearcast, l’organisme britannique responsable de l’approbation des publicités, a censuré cette pub des chaînes de télévision, la jugeant «trop politique» et «non-conforme aux règles du code de la BCAP» (Broadcast Committee of Advertising Practice), la Commission des pratiques publicitaires de la radiodiffusion. Une pétition a même été créée afin que cette publicité soit finalement diffusée sur les écrans de télévision. Plus de 300.000 internautes l’ont pour l’instant signée…
avatar
Messages : 126
Points : 203
Réputation : 5
Date d'inscription : 11/10/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Important : Vulgarisation et Informations sur le rechauffement climatique Empty Re: Important : Vulgarisation et Informations sur le rechauffement climatique

le Mer 14 Nov - 17:21
Important : Vulgarisation et Informations sur le rechauffement climatique 45009510
avatar
Messages : 426
Points : 720
Réputation : 14
Date d'inscription : 19/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Important : Vulgarisation et Informations sur le rechauffement climatique Empty Re: Important : Vulgarisation et Informations sur le rechauffement climatique

le Mar 20 Nov - 17:30
La perspective de l’effondrement du monde peut être un puissant stimulant à l’action. Et permettre de tourner la page du capitalisme et de la société thermo-industrielle, qui ravagent le monde. Il reste à définir les modes d’action. C’est ce qu’explique Pablo Servigne dans cet entretien.

...

Face au mot effondrement, il y a une diversité de réactions. Il y a des gens qui sont sidérés, dans le déni, qui ne veulent pas voir la catastrophe. Il y en a qui disent « oui, il y a des catastrophes, mais on pourrait encore les éviter ». Il y en a qui disent « ah, enfin, on dit qu’il y a des catastrophes, maintenant, on passe à l’action ».

Beaucoup de gens dans le milieu de l’écologie m’ont dit « arrêtes avec tes mauvaises nouvelles, cela démobilise ». Je trouve que c’est faux. Cette réaction cache une peur de traverser des peines et des souffrances. Ne rester que dans les bonnes nouvelles et le positif, pour moi, c’est bancal. On ne voit pas arriver les choses. Je suis plutôt dans la posture du catastrophisme éclairé du philosophe Jean-Pierre Dupuy : on va se forcer à voir les mauvaises nouvelles, on va même considérer, alors qu’elles sont incertaines, qu’elles sont certaines, pour pouvoir mieux les éviter.

Cela en désarçonne certains, moi, je trouve que c’est plus puissant. Dans le nouveau livre, on appelle cela les « pessimistes plus ». Il y a aussi les « pessimistes moins », ceux qui disent que tout est foutu. Ils ont deux pieds dans les mauvaises nouvelles et d’un point de vue éthique, c’est insupportable. Et à l’inverse, il y a les « optimistes moins », les béats : ceux qui ne veulent pas voir les mauvaises nouvelles et vont se prendre un mur parce qu’ils ne regardent pas en face. Enfin il y a les « optimistes plus », dont on a besoin parce qu’une fois conscients des mauvaises nouvelles, ils passent à l’action.

Important : Vulgarisation et Informations sur le rechauffement climatique 20181109_itw_pablo_servigne_mgenon-12

Donc, dire que l’on peut encore éviter un changement climatique allant au-delà de 2 °C ou 1,5 °C, c’est ne pas se donner les moyens de s’y opposer ?

En fait, il est déjà trop tard pour plein de choses. Limiter le réchauffement climatique à plus 1,5 °C, je n’y crois plus. Plus 2 °C, cela me paraît hyper optimiste. On pourra même aller à plus 9 °C si on trébuche et qu’on n’avait pas prévu quelque chose. Cela signifie l’anéantissement de la biosphère. Pourtant, il faut agir, on en a le devoir éthique. Ce n’est pas parce qu’on a des chances de ne pas arriver à inverser la tendance qu’il ne faut pas se mettre en action.

Je prends la métaphore de la maladie incurable : le médecin vous annonce que vous avez un cancer et que vous n’en avez plus que pour six mois. Comment allez-vous faire pour les vivre le mieux possible ? C’est une question de récit, d’émotions, de cheminement intérieur. Et si vous les vivez bien, avec conscience qu’il y a une fin possible, vous aurez une chance, peut-être, de la repousser, voire de guérir.



Vous dites qu’il y a des effondrements souhaitables. Quels sont-ils ?


Le capitalisme, la société thermo-industrielle qui ravage tout… Après, à chacun de voir en fonction de sa culture politique. Il y a en ce moment des systèmes humains, politiques, qui sont toxiques, pour eux-mêmes, et pour la vie sur terre. Donc, ça pose la question stratégique de savoir ce qu’on veut voir s’effondrer, ce qu’on veut ne pas voir s’effondrer, et quand on est un peu plus clair là-dessus, on peut commencer à élaborer des stratégies, donc des alliances, et le début d’une politique de l’effondrement.

Ce que l’on constatait dans le premier livre est que, quand une société choisit un système sociotechnique, cela verrouille le système d’innovation. La mondialisation a fait que tout est interconnecté. On est dépendant de la croissance économique, sinon tout le système économique s’effondre. C’est la métaphore de la fusée. Elle est conçue pour accélérer et monter. Si après le décollage, on appelle la fusée et on dit « arrêtez, stop, ralentissez, reposez-vous », elle va s’écraser car elle n’est pas conçue pour cela. Par exemple, pour une transition des énergies renouvelables majeure, il faut de la croissance. Donc les effondrements servent à ça, à de grands déverrouillages. C’est comme une forêt, un écosystème, qui passe par une phase d’incendie, puis renaît. C’est aussi une occasion.

Depuis la publication de « Comment tout peut s’effondrer » en 2015, avez-vous observé une évolution dans la perception de cette notion d’effondrement ?

Oui, clairement. Quelque chose a changé ces derniers mois, peut-être même ces deux dernières années. Je le vois dans les conférences que je donne. Il y a cinq ans, la moitié voire les trois quarts de la salle étaient sidérés, certains sortaient en pleurant, d’autres étaient en colère. Aujourd’hui, massivement, les gens disent « super, enfin on dit les choses, allez on peut aller de l’avant ». Même des partis politiques et des hauts-fonctionnaires en parlent.


Nous sommes donc mieux préparés à l’effondrement ?


Peut-être, je l’espère. C’est le but, de créer des déclics. L’effondrement est une mise en récit de chiffres catastrophiques qui changent notre manière d’être au monde, de voir l’avenir, de s’organiser, de réfléchir à ce qu’on peut faire.

lien : https://reporterre.net/Pablo-Servigne-Il-faut-elaborer-une-politique-de-l-effondrement?fbclid=IwAR3G3OWNj1eysxYf1yyTpxvQHUuAsKMZ9f85SRMtxc8UvwGLfJI0Wjf8Y2E

On a remarqué que quand on apporte l’idée de l’effondrement ou des catastrophes brutales, la question qui revient est : « Mais, on va tous s’entretuer ? » Comme dans un film de zombies, parce que c’est notre imaginaire de penser que si l’État disparaît, on retrouve un état de nature qui est « sauvage », « barbare » et compétitif par nature. On croit que le voisin, s’il n’y a plus de policiers, est un ennemi potentiel qui va nous voler notre nourriture. C’est une prophétie autoréalisatrice car, par anticipation, on se prépare à la violence. Arriver brutalement dans les pénuries avec cette croyance généralisée, c’est une bombe à retardement qu’il faut désamorcer.

Or, plus tu es dans l’épicentre d’une catastrophe, plus il y a d’actes altruistes, d’entraide et d’auto-organisation. C’est ce que constatent tous les sociologues et les scientifiques des catastrophes.

Après, que ça dure, ce n’est pas sûr. Si la catastrophe dure des mois, des années, la coopération peut se dégrader. C’est pour cela qu’on a écrit L’Entraide, l’autre loi de la jungle : pour donner les outils pour stabiliser les niveaux d’entraide dans un groupe et pour arriver à croire dans notre potentialité prosociale. Nous sommes l’espèce la plus sociale du monde vivant. On arrive à coopérer avec des gens qu’on ne connaît pas, qui sont à l’autre bout du monde. C’est unique dans le monde vivant.

Le social et l’écologique, pour moi, participent du même rapport au monde : prendre soin des autres, de l’équité et de l’interdépendance entre humains ou non-humains. Il y a les humains, notre famille, mais aussi des animaux, des plantes, des champignons, des bactéries qui nous aident à vivre. Sans eux, nous sommes morts.

Un arbre dans la forêt, quand il croît, devient très grand et se déploie, il fait un million de graines et nourrit tout l’écosystème. Il est dans l’abondance. Dans la nature, il y a un principe qui veut que tu croisses, que tu croisses, et que, quand tu es bien dans ton rôle, tu t’arrêtes de croître. Chez les humains, il y a ça aussi. Tu commences à produire de l’abondance ; tellement, que tu deviens un ancien, et tu arrives dans le don. Mais si tu crées des produits en « cide », qui tuent le reste, tu te retrouves tout seul. Il n’y a plus de forêt. Et s’il y a un coup de vent, tu meurs. Donc, tu nourris tout le reste parce que tu es en interdépendance.

Alors, comment retrouver cette réciprocité fondamentale ? Il y a plein de pistes. L’une d’elles est d’aller voir les autres cultures. Parce que nous, les Occidentaux modernes, c’est Philippe Descola qui dit ça, on est « naturalistes ». On est la seule culture qui parle de « nature », qui a inventé un mot pour désigner les êtres vivants non humains. Les Indiens Jivaros ne le comprennent pas parce qu’ils ne se sentent pas exclus de la nature. Pour moi, il faut arrêter avec le mot « nature ». Conceptuellement, c’est toxique.


Vous nous invitez aussi à nous ouvrir à la dimension spirituelle du rapport au vivant…

Tout à fait. « Spirituel » est un gros mot en France, alors, on va désamorcer tout de suite. Ce n’est pas forcément religieux. On peut avoir des spiritualités sans religion, sans structure hiérarchique qui te dise quoi penser. Inversement, on peut avoir des religions qui ne sont pas spirituelles. Pour moi, le spirituel, c’est deux choses définies par le philosophe Dominique Bourg.

Tout d’abord, c’est un rapport au monde et à ce qui nous est donné. À la naissance, on est complètement vulnérable. Tout nous est donné par maman, papa, l’environnement, la nourriture, les autres qu’humains. Donc, quel est ton rapport avec ce qui t’est donné, ce que tu n’as pas produit ? Es-tu dans la gratitude ? Dans le je-m’en-foutisme ? La réciprocité ? Ensuite, c’est ton rapport à l’accomplissement de soi. Que veux-tu raconter à tes petits enfants sur ton lit de mort quand tu diras : « Voilà, j’ai été ça. » La spiritualité, c’est ce chemin intérieur.

Pour moi, on ne peut pas se passer de ça. Et on est devenu, en France — par un rejet de tout ce qui est religieux et spirituel, et à juste titre d’ailleurs — un peu maladroits pour ce chemin intérieur. Or une action collective que je dirais extérieure doit passer aussi par une transition intérieure. Tu ne peux pas avoir juste des méditants qui font du yoga toute la journée et des militants qui ne font que de l’action sans s’être posé la question du rapport au monde et à soi. C’est un peu, encore une fois, une entreprise de décloisonnement, de réconciliation pour retrouver tout ce que le capitalisme et la modernité ont desséchés : le lien et le sens. Le livre est un appel à cela, pour aborder les tempêtes de manière un peu plus résiliente et solide.

Vous faites le constat de l’effondrement et proposez une voie pour s’y préparer. Comment mettez-vous cela en pratique dans votre vie personnelle ? Vous avez notamment fait le choix d’aller vivre dans la Drôme.

J’ai de jeunes enfants et nous voulions qu’ils grandissent dans le sauvage, au contact des non-humains et d’un rapport plus fort avec les humains. Nous étions en ville, hors-sol, dans un appartement, et les petits étaient émerveillés par les tractopelles, les camions-poubelles, les ambulances… Nous, on voulait voir les renards et les chouettes. Et, en fait, on a remarqué qu’en quittant la ville, on quitte l’anonymat. La ville est une coopération entre plein d’individus anonymes. Mais à la campagne, on retombe dans des modes coopératifs fonctionnant sur la réputation. On voulait aussi apprendre à faire un potager, à prendre un peu d’autonomie pour savoir manger en cas de rupture du système alimentaire. On est assez maladroits ais on commence à y parvenir. Et puis, on est arrivé et les gens nous ont tout de suite spontanément aidés. On est dans la montagne et plus on monte dans les montagnes, plus il y a d’entraide spontanée parce que le milieu est difficile. On retrouve cela dans tout le monde vivant : plus le milieu connaît la pénurie, plus l’entraide émerge. Tu y es obligé, sinon tu meurs.

Important : Vulgarisation et Informations sur le rechauffement climatique Pablo_servigne_de_face_souriant_v_1

Vous avez des enfants, tout en annonçant l’effondrement. N’avez-vous pas peur du monde que vous allez leur laisser ?


J’ai un peu peur, mais pas que. Je suis aussi triste. J’ai de la joie, de la colère. Avec Gauthier [Chapelle] et Raphaël [Stevens], on a eu tous les trois des enfants après avoir fait ces constats sur l’effondrement. Cela participe d’un élan vital, c’est le même élan qui m’empêche de me suicider. J’ai envie de vivre la suite, de trouver ma mission de vie, à quoi je sers, qui je veux être, comment relier les gens pour avoir moins de souffrance… Peut-être que ce n’est pas la solution de faire des enfants. Moi, ça m’a nourri dans mon parcours. Ça m’a ancré, m’a amené vers le sauvage, vers les émotions. Ça m’a fait sortir la colère et ils savent trop bien appuyer sur le bouton colère. Ça m’a aidé à trouver une posture pour les tempêtes, les catastrophes et l’effondrement.



Lors de notre interview sur « Comment tout peut s’effondrer », vous aviez dit qu’eux seraient mieux préparés que nous. Le pensez-vous toujours ?

Oui, et je remarque ça dans le public aussi. C’est intéressant de voir qu’il y a des différences de réception du message en fonction des âges. Par exemple, chez les vieux je vois beaucoup de cynisme, de « je serai mort dans 10 ans, donc je m’en fous ». Cette posture, on l’a très rarement chez les femmes ou les hommes qui ont un bébé. Ils ne peuvent pas se permettre, ils sont dans un élan de vie. Et chez les encore plus jeunes, les ados, les enfants, il y a une plasticité. Ils sont nés dans l’effondrement. C’est leur normalité, depuis la naissance, on leur a dit que les oiseaux et les abeilles mouraient en masse. Donc, ils peuvent se mettre en mouvement plus facilement que les vieux écolos qui sont déjà avertis depuis 60 ans mais qui sont un peu usés, un peu cristallisés, un peu durcis.
avatar
Messages : 171
Points : 281
Réputation : 14
Date d'inscription : 19/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Important : Vulgarisation et Informations sur le rechauffement climatique Empty Re: Important : Vulgarisation et Informations sur le rechauffement climatique

le Sam 24 Nov - 8:19
Faire face à la réalité du changement climatique (Presses de Sciences Po, 2013) considère que les individus ne parviennent pas à accepter la totalité du message des scientifiques sur le climat, car cela « signifierait abandonner le principe fondamental de la modernité, c’est-à-dire l’idée d’un progrès ».

Clive Hamilton est philosophe, professeur d’éthique publique et ancien membre du conseil australien sur le changement climatique. L’auteur de Requiem pour l’espèce humaine.

Que pensez-vous des résultats de l’étude publiée dans « Nature Climate Change » ?

Elle montre que nous sommes en train de vivre un changement dans le fonctionnement global du système terrestre, qui va entraîner des effets à la fois divers et graves sur la vie humaine. Ce sont maintenant tous les aspects de la Terre qui sont transformés par les émissions de gaz à effet de serre humaines, et plus seulement le climat et le fonctionnement de l’atmosphère : les océans voient leur composition changer, les mers se réchauffent, les glaciers fondent et le cycle de l’eau est altéré. Nous sommes entrés dans une nouvelle ère géologique, l’anthropocène, et il n’y a aucun retour en arrière possible.

Source : https://www.lemonde.fr/climat/article/2018/11/19/nous-sommes-tous-des-climatosceptiques_5385641_1652612.html?fbclid=IwAR08TxCgF0-med_1wQEyecHg-IaxovYO3sFnFhg5WyLYmj3uz6PnzGSJysI
avatar
Admin
Messages : 517
Points : 846
Réputation : 10
Date d'inscription : 13/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://climat-presquile.forumactif.com

Important : Vulgarisation et Informations sur le rechauffement climatique Empty Re: Important : Vulgarisation et Informations sur le rechauffement climatique

le Dim 25 Nov - 19:45
Réchauffement climatique "Le message que le changement c’est maintenant, c’est urgent, n’est pas entendu pourquoi ?!"
Le déni, le récit de la croissance économique, la peur... éléments de réponse avec Cyril Dion

Un extrait de vidéo à faire connaitre : https://www.facebook.com/LaPremiereRTBF/videos/1018432765025683/
avatar
Admin
Messages : 517
Points : 846
Réputation : 10
Date d'inscription : 13/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://climat-presquile.forumactif.com

Important : Vulgarisation et Informations sur le rechauffement climatique Empty Entretien avec Jean-Baptiste Fressoz & Rob Hopkins

le Lun 26 Nov - 19:01
Spéciale COP24 : climat, état d’urgence !

A quelques jours de l’ouverture de la COP24, à Katowice en Pologne du 3 au 14 décembre, Radio France lance toute cette semaine l’opération « Agir pour ma planète », et France Culture proposera des émissions spéciales consacrées au climat.

Ce matin,  un historien spécialiste du climat au CNRS, Jean-Baptiste Fressoz, auteur notamment de L’Apocalypse joyeuse. Une histoire du risque technologique (Le Seuil, 2012) et de L’Événement anthropocène (Le Seuil, 2013, avec C. Bonneuil).

A 8h20 un entretien réalisé avec Rob Hopkins, professeur de permaculture en Grande Bretagne, qui a initié le mouvement des « Villes en Transition ».

A écouter sur: https://www.franceculture.fr/emissions/linvite-des-matins/speciale-cop-24-climat-etat-durgence?fbclid=IwAR2IY_FdyogxcoKEhSbHiJ1uVeQZOxqntdHegpyr1kpRD4v4ZvoyuAwiki0


Dernière édition par Admin le Mar 27 Nov - 21:27, édité 1 fois
avatar
Admin
Messages : 517
Points : 846
Réputation : 10
Date d'inscription : 13/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://climat-presquile.forumactif.com

Important : Vulgarisation et Informations sur le rechauffement climatique Empty Re: Important : Vulgarisation et Informations sur le rechauffement climatique

le Mar 27 Nov - 21:25
« On ne sapera le capitalisme qu'en lui opposant une merveilleuse alternative »

« Le gouvernement dit tout le temps que c’est une question d’innovation. Mais pas du tout. L’innovation est une chose que l’on fait quand le modèle fondamental sur lequel cela repose fonctionne. Vous pouvez innover avec de nouveaux ingrédients sur votre pizza si vous avez une bonne pâte, parce que le modèle fondamental fonctionne. Mais la base aujourd’hui, le capitalisme, ne fonctionne pas, il détruit la vie sur la planète. Donc plutôt que de l’innovation, je préfère parler de besoin d’imagination. »



Dans un monde idéal oui : la finance, la politique et la communauté qui se mobilisent ensemble permettent d’avancer. Mais même si vous n’avez pas tous les ingrédients, vous pouvez toujours cuisiner un plat délicieux en bricolant avec les ingrédients disponibles. Parfois, je rencontre des maires ou des élus locaux qui me disent : « Nous adorions mener une transition mais nous n’avons pas de groupe dans la ville ». Dans d’autres endroits, ce sont les groupes en transition qui se plaignent que la municipalité ne les soutienne pas. Mais je voudrais conseiller aux gens motivés de se lancer quoi qu’il en soit. Dans ma ville, à Totnes, la plupart de ce que nous avons fait l’a été avec très peu de soutien du conseil municipal. En avançant en tant que communauté nous avons réussi à créer l’énergie nécessaire pour réaliser nos projets.

« Les idées et les possibilités fleurissent grâce au travail démocratique réalisé en amont »

Le meilleur endroit au monde pour voir une transition telle que je la rêve, je pense que c’est Barcelone. Le mouvement municipal là-bas réinvente la ville et la démocratie. Ils ont créé une entreprise d’énergie 100 % renouvelable pour la ville, qui appartient aux citoyens et développent des mécanismes qui permettent aux gens d’investir, de financer en communauté des projets. Ils imaginent plein de chose à l’échelle des quartiers, les idées et les possibilités fleurissent grâce au travail démocratique réalisé en amont. J’aime aussi beaucoup ce qui se fait à Liège, la façon de réinventer le système alimentaire avec le soutien très fort de la municipalité.

Je crois que beaucoup de choses extraordinaires sur cette planète émergent en fait dans des endroits pauvres. Dans le sud pauvre des Etats-Unis, comme à Jackson, dans le Mississippi où ils ont l’incroyable projet « cooperation Jackson », ou à Cleveland dans l’Ohio. Dans ces villes très pauvres, majoritairement noires et où le tissu industriel a disparu, les gens se sont auto-organisés autour d’idées de coopératives. Ils se sont inspirés de mouvements de transition, avec une dimension de justice sociale exprimée plus explicitement. Ce qui peut se passer dans des communautés avec peu d’argent est très excitant.

Les groupes en transition émergent certes lorsqu’il y a du temps, de l’espace, de l’énergie et de la confiance. De nombreux lieux ne rassemblent pas tous ces critères mais certains transforment un inconvénient en avantage. En Ecosse, par exemple, un mouvement de transition s’est développé à l’université malgré la grande mobilité de la population. Avec un tiers des gens qui se renouvelle chaque année, cela aurait pu être un désavantage mais ça a été utilisé comme une force.

« Fantastique ! Nous avons une occasion excitante de tout réinventer »




« Le capitalisme détruit la vie sur la planète. Donc plutôt que de l’innovation, je préfère parler de besoin d’imagination »

« Chantez des chansons, écrivez des poésies, dessinez, faites des films, rendez tout ça vivant ! »



Certaines personnes pensent effectivement que la transition n’est pas suffisamment activiste et bruyante et ne fait pas assez de politique. Je réponds que la transition est très politique en tant que démonstration, expérimentation de choses qui marchent. Ce weekend à Londres, il y avait un grand jour d’action du mouvement Extinction Rebellion [samedi 17 novembre, des milliers de manifestants ont bloqué 5 ponts londoniens pour appeler le gouvernement à agir en urgence pour le climat, ndlr]. Ma femme y était et elle a fait partie des personnes qui ont été arrêtées. Beaucoup de personnes impliquées dans la transition sont aussi impliquées dans ce mouvement.

« Nous avons des gens de tout le spectre politique qui sont impliqués »

Les collapsologues défendent les mêmes solutions que vous mais avec un message différent : l’effondrement de notre civilisation est très probable et nos efforts d’adaptation doivent surtout servir à être plus résilients pour « l’après ». Vous insister sur le message optimiste mais, au fond, partagez-vous leur constat ?

Ça dépend de ce qu’on entend par effondrement. Si vous vivez à Porto Rico ou en Syrie, l’effondrement a déjà eu lieu… Dans certaines communautés en banlieue parisienne, l’effondrement est aussi en cours. En un sens, parler d’effondrement est le privilège de ceux qui peuvent se permettre de l’observer. Si vous allez à Détroit, à Jackson, ces endroits se sont effondrés et les gens là-bas se sont demandé quoi faire. Avoir pu rassembler les gens, avoir libéré les imaginations leur a permis de réagir et d’avoir des approches très créatives.

Plus d'info : https://usbeketrica.com/article/rob-hopkins-transition-capitalisme-alternative?fbclid=IwAR0v046AlgsrLhhaWtxE7iny5hDLWfPpZ7kbhlKAz7icCdQM1GTkX4s5kUM
avatar
Admin
Messages : 517
Points : 846
Réputation : 10
Date d'inscription : 13/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://climat-presquile.forumactif.com

Important : Vulgarisation et Informations sur le rechauffement climatique Empty Re: Important : Vulgarisation et Informations sur le rechauffement climatique

le Jeu 29 Nov - 20:31
Cette vidéo a été vue plus de 4 000 000 fois



Who Do You Think Will Win?

To DIRECTLY Fight the Destruction and Stand For Trees go to: http://www.standfortrees.org/manvsearth

For more inspirational videos :
4 Ways to Fight Climate Change https://goo.gl/KdDkqo
Prince EA Reacts to KIDS REACT TO CLIMATE CHANGE https://goo.gl/Gs2ENZ
Dear Future Generations: Sorry https://goo.gl/GPxKvu

Sign up for my Motivational Mailing List and Newsletter http://princeea.com/exclusive

Written and Performed by: @PrinceEa
avatar
Messages : 426
Points : 720
Réputation : 14
Date d'inscription : 19/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Important : Vulgarisation et Informations sur le rechauffement climatique Empty Re: Important : Vulgarisation et Informations sur le rechauffement climatique

le Mar 4 Déc - 12:54
COP24 : Le Clash - Episode 1

avatar
Admin
Messages : 517
Points : 846
Réputation : 10
Date d'inscription : 13/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://climat-presquile.forumactif.com

Important : Vulgarisation et Informations sur le rechauffement climatique Empty Re: Important : Vulgarisation et Informations sur le rechauffement climatique

le Jeu 6 Déc - 8:55
Important : Vulgarisation et Informations sur le rechauffement climatique S09_2010

Il est temps de se bouger pour le climat, la nature et une société égalitaire, autogérée et relocalisée ! Si on compte sur les COPs, les gouvernements et les multinationales (en grande partie responsable du désastre) ont est mal barrés !
La preuve avec cette forte hausse des émissions de CO2 prévues au niveau mondial (+2,7%) en 2018 alors qu'elles devraient commencer à diminuer drastiquement !
Samedi 8 des marches pour le climat ont lieu dans toutes les villes de France, parfois communes avec les gilets jaunes.
On ne peut plus rester spectateur !
Notre indifférence, notre cynisme ou notre attentisme est meurtrier, que ce soit pour le vivant comme pour des millions de personnes qui plongent de plus en plus dans la misère, tandis que d'autres se goinfrent et sont les principaux acteurs du désastre en cours !

Source : https://global-climat.com/2018/12/06/forte-croissance-des-emissions-mondiales-de-co2-en-2018/?fbclid=IwAR2z03_1rDLYhEOV9DdoZouxdWZGY_XaqbVCSeqyScwPCGq3Yq8gDUy4BHk
avatar
Messages : 126
Points : 203
Réputation : 5
Date d'inscription : 11/10/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Important : Vulgarisation et Informations sur le rechauffement climatique Empty Re: Important : Vulgarisation et Informations sur le rechauffement climatique

le Lun 10 Déc - 8:43
Que l'appropriation des moyens de production et d'échanges soit par la collectivité ou par les privés, nous pouvons maintenant observer que les systèmes économiques d'aujourd'hui: dictent aux espèces, abrutissent les foules, pillent l'eau et les sols, polluent notre air, embrasent nos forêts...
Pour le profit et la croissance, ils sont devenus des destructeurs de planète, des destructeurs du Vivant.

Nous devons décroitre...
Un bon système est un système qui respecte les limites planétaires et le Vivant...

Créons un nouveau système - réduisons notre consommation !

avatar
Admin
Messages : 517
Points : 846
Réputation : 10
Date d'inscription : 13/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://climat-presquile.forumactif.com

Important : Vulgarisation et Informations sur le rechauffement climatique Empty Re: Important : Vulgarisation et Informations sur le rechauffement climatique

le Dim 16 Déc - 16:02
La science prédit aux êtres vivants un avenir peu radieux puisque selon des chercheurs, notre planète pourrait devenir en grande partie inhabitable dès la fin du 21e siècle.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a établi des normes en matière de qualité de l’air. Or, deux milliards d’humains respireront un air plus pollué que les normes le prévoient, et ce, à la veille du siècle prochain, en 2090. Sont incriminées les pollutions industrielles, ainsi que la déforestation en Amazonie qui fournit à elle seule 20 % de l’oxygène disponible sur Terre. De plus, puisqu’un tiers du carbone est absorbé par les eaux, l’acidification des océans est également un sujet source de grande inquiétude.

Source : https://sciencepost.fr/2017/07/terre-hostile-aux-etres-vivants-a-fin-de-siecle/
avatar
Admin
Messages : 517
Points : 846
Réputation : 10
Date d'inscription : 13/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://climat-presquile.forumactif.com

Important : Vulgarisation et Informations sur le rechauffement climatique Empty Re: Important : Vulgarisation et Informations sur le rechauffement climatique

le Dim 16 Déc - 21:26
« On est obligés de la faire, la Troisième Révolution ? » demanderont quelques esprits réticents et chagrins.
Oui. On n'a pas le choix, elle a déjà commencé, elle ne nous a pas demandé notre avis. C'est la mère Nature qui l'a décidé. "
Charlotte Gainsbourg nous raconte la 3ème Révolution.



Ce texte a été écrit par Fred Vargas, en 2008. Depuis, la situation s'est encore aggravée.
Réalisé par Henri Poulain, StoryCircus.
Production : Imagine2050

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum