Partagez
Aller en bas
Messages : 258
Points : 458
Réputation : 8
Date d'inscription : 19/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Mouvement des coquelicots à La Roche Bernard

le Jeu 3 Jan - 18:46
Ce fil de discussion peut être utilisé pour converser sur l'evenement concernant les coquelicots à la Roche Bernard. Qu'en pensez vous ?
Messages : 258
Points : 458
Réputation : 8
Date d'inscription : 19/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Mouvement des coquelicots à La Roche Bernard

le Jeu 3 Jan - 18:49
Bonjour,

Pour rappel, le rassemblement des Coquelicots, demain devant la mairie
de La Roche Bernard à 18h30.

Lionel a proposé de faire un vin chaud. Il demande que chacun apporte son verre ou gobelet, par souci écologique.

J'ai contacté la presse + annonce FaceBook.

Demain, il vous faudra trouver un autre chef de chœur

A demain !
Messages : 258
Points : 458
Réputation : 8
Date d'inscription : 19/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Mouvement des coquelicots à La Roche Bernard

le Jeu 3 Jan - 18:53
Ce forum est à la disposition des participants au rassemblement des Coquelicots de La Roche Bernard et de sa région. N'hésitez pas à l'utiliser pour correspondre et échanger afin que nous soyons de plus en plus nombreux à ce rendez-vous. Préparons un monde meilleur pour nos enfants, sans pesticides dans nos assiettes et notre environnement.

Prochain rassemblement :
CE VENDREDI 4 JANVIER 2017, à 18h30 devant la mairie de La Roche Bernard.

Venez avec vos percussions, instruments, voix… et bien sûr votre bonne humeur. Toute suggestion pour l'organisation des prochains rendez-vous est la bienvenue.

A bientôt.
Messages : 4
Points : 8
Réputation : 2
Date d'inscription : 03/01/2019
Voir le profil de l'utilisateur

Pesticides, l'équation sans solution.

le Jeu 3 Jan - 20:00
Un documentaire qui fait froid dans le dos, diffusé cet été sur Arte.

N'hésitez pas à transmettre ce lien à ceux qui auraient encore des doutes sur la nocivité des pesticides.

Messages : 79
Points : 139
Réputation : 6
Date d'inscription : 19/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Mouvement des coquelicots à La Roche Bernard

le Ven 4 Jan - 0:32
Le coquelicot, une fleur anarchiste contre les pesticides

Lancé en septembre 2018, l’Appel des coquelicots pour l’interdiction de tous les pesticides de synthèse se déploie sous la forme d’une pétition et d’une mobilisation chaque premier vendredi du mois. Les auteurs de cette tribune expliquent le choix de cette fleur sauvage comme emblème du combat pour « inverser le courant maudit qui nous conduit au précipice ».

François de Beaulieu est écrivain. Fabrice Nicolino est journaliste. Tous les deux sont à l’origine du mouvement Nous voulons des coquelicots.

On vous a fait le coup cent fois, et rien ne dit que ce soit la bonne. Mais nous le croyons, nous qui avons lancé le mouvement des coquelicots le 12 septembre 2018. Nous croyons tout simplement que nous allons gagner. Qu’en octobre 2020 — nous comptons bien tenir jusque là —, cinq millions d’entre nous auront rejoint notre Appel ! Cinq millions ! Que dit notre Appel ? Quelque chose de simple, mais en même temps de décisif : nous voulons des coquelicots, et parce que nous voulons des coquelicots, très fort, nous exigeons l’interdiction de tous les pesticides de synthèse.



Qu’est-ce donc qu’un coquelicot ? Le mot a fait des cabrioles dans la langue française passant de coquelicoq à coquelicoz (au pluriel), s’autorisant la variante coquerico. En réalité, c’est simple : notre fleur magnifique tire son nom d’une ressemblance avec la crête d’un coq, au moins par sa couleur. Citation du grand agronome Oliver de Serres, mort en 1619 : « Quoquelicoq est espece de pavot ; il croist en terre grasse et bien labourée, estant en fleur un peu devant la maturité des bleds [blés], parmi lesquels se mesle il. » Nous ne sommes pas les premiers amoureux.
Notre avis : le coquelicot est increvable

Mais bien sûr, outre qu’il est somptueux, le coquelicot est un combattant de la biodiversité. Demandez leur avis aux abeilles, décimées par les pesticides ! Elles ne fondent pas sur les coquelicots pour le nectar, qu’ils ne produisent pas, mais pour leur pollen. Bien que les études demeurent rares, le coquelicot joue un grand rôle pour le maintien de nombreux ruchers, pendant la disette printanière qui succède au fleurissement du colza. Au reste, c’est un prêté pour un rendu, car le coquelicot ne peut pas s’autoféconder, et dépend en bonne part des circonvolutions des abeilles pour se reproduire. Elles ne le voient pas en rouge, comme nous, mais en bleu, dans un rayonnement ultraviolet. Comme on les envie, hein ?

Au fait, combien de graines ? Une fleur peut produire 20.000 graines à elle seule, qui ne pèseraient dans l’affreuse balance du marchand, que deux grammes. Soit 0,0001 gramme l’unité. Une plume, moins qu’une plume.

Puis, patiemment planquées sous trois grains de terre, elles attendent le moment favorable. Combien de temps gardent-elles leur pouvoir de germination ? Chez les semeurs de tous horizons, la discussion n’en finira jamais : certains comptent en années, d’autres en décennies. Et les plus audacieux, en siècles. Notre avis : le coquelicot est increvable. Et même celui qui se moquerait de sa beauté de reine devra bien reconnaître qu’il est divin sur le pain ou les salades, souverain pour qui veut faire une vraie sieste réparatrice. Disons-le : c’est un grand ami.
« Il vaut mieux, pour une fleur, symboliser la joie que le sanglant sacrifice »

Oh oui ! Le coquelicot est cette fleur anarchiste qui reparaît sans cesse là où les méchants de l’histoire, comme ces damnés pesticides, croyaient l’avoir éradiqué. Pour nous, et pour vous tous, nous l’espérons, vouloir des coquelicots, en ce début d’année, est l’espoir puissant que nous pouvons inverser le courant maudit qui nous conduit au précipice. Ensemble, tant de choses seraient possibles, qui paraissent aujourd’hui démesurées. Nous allons vaincre la rapacité, le profit, la laideur, l’incommensurable sottise de ceux qui ne font pas de vraie différence entre une fleur sauvage et son artefact en plastique imputrescible. Nous allons vaincre, parce que nous n’avons plus le choix. Nous allons vaincre, amis lecteurs de Reporterre, si vous vous décidez à sortir du rituel et du virtuel des pétitions sur internet.

Si nous vous invitons à signer massivement notre Appel, c’est que, justement, il ne s’agit pas d’une pétition. Mais d’un véritable Appel à l’action. Vous en saurez plus vendredi 4 janvier à 18 h 30, devant les centaines de mairies de France où tous les Coquelicots se réuniront pour le quatrième mois consécutif. N’écoutez pas les rieurs : relevant enfin la tête, nous allons faire l’Histoire.

Source : https://reporterre.net/Le-coquelicot-une-fleur-anarchiste-contre-les-pesticides?fbclid=IwAR3A8HTRJJJYkeYphdrrZzafHdzzBJ-lWzGPbP8yIt25hOzJ0Zm9FoyAI6M
Messages : 258
Points : 458
Réputation : 8
Date d'inscription : 19/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Mouvement des coquelicots à La Roche Bernard

le Ven 4 Jan - 11:33
Artificialisés, accaparés, appauvris : les sols sont assaillis de tous côtés

Les sols sont vivants, indispensables à la vie, et presque non renouvelables. Ils sont pourtant assaillis par l’étalement urbain et des pratiques agricoles désastreuses. Sans oublier l’intrusion croissante de sociétés foncières spéculatives. Un rapport parlementaire alerte sur cette situation et appelle à une grande loi foncière.

Les sols sont un bien commun irremplaçable et mal protégé.
Tel est le constat fait par les députés de la mission d’information sur le foncier agricole. Ils ont rendu leur copie mardi 4 décembre 2018. Plusieurs mois de travail, plus de 40 auditions et les déplacements de terrain ont été condensés dans un rapport de 145 pages, présenté par les deux rapporteurs de la mission, la députée En Marche Anne-Laurence Petel et le socialiste Dominique Potier.

Plus d'info sur : https://reporterre.net/Artificialises-accapares-appauvris-les-sols-sont-assaillis-de-tous-cotes?fbclid=IwAR0fcEtSj-UX3nUMVZl2hYn2b67FCdNj4MvEawU_37uRLisXbQUmcrxehQY


Dernière édition par Fred le Ven 4 Jan - 14:53, édité 1 fois
Messages : 258
Points : 458
Réputation : 8
Date d'inscription : 19/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur

2019 - analyse des cheveux d'une journaliste

le Ven 4 Jan - 13:35
« Des pesticides qui ne font pas l’objet d’une enquête »

Résultat : contaminée par « seulement » huit molécules à des seuils importants, je fais plutôt office de bonne élève, me dit-on. « Mais vous avez beau avoir une vie saine, on trouve quand même des choses inquiétantes », assure Matthieu Davioli avant de poursuivre : « Vous devez manger beaucoup de viande ou de fromage, non ? » Touché. Si je suis végétarienne depuis des années, je continue de me gaver de comté, surtout quand il est trempé dans la moutarde. Le test a en effet révélé la présence de trois vermifuges dans mon corps, dont deux à un niveau « alerte » (l’aspinidol et le desaspidin) et un à un niveau « élevé » (l’ascaridol). Bon, que les choses soient claires. Je n’ai jamais eu de ver ni ingurgité volontairement un vermifuge. On m’explique alors que « ce sont des produits utilisés par le milieu vétérinaire pour traiter les animaux, c’est normal que vous en retrouviez après dans votre alimentation ». Problème : ces produits auraient des effets secondaires fréquents sur la santé : « Maux de tête, nausées, étourdissements et malaises abdominaux ».

Si j’ai la « chance » de ne pas avoir de glyphosate à un taux inquiétant, je découvre aussi l’existence d’un certain methasulfocarb qui a pris ses quartiers dans mon organisme, en niveau « alerte ». Ce fongicide, extrêmement nocif pour les poissons, est considéré comme « dangereux » pour les humains par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). « Vous mangez régulièrement du riz ? » me demande Matthieu Davioli. J’opine de la tête, presque penaude. Retiré du marché en Europe, le pesticide est toujours répandu sur le riz dans certains pays d’Asie. « Comme il n’est pas utilisé en France ou dans l’Union européenne, on ne retrouve pas sa trace dans les bases de données », m’explique François Veillerette, de Générations futures, avant de poursuivre, un brin enthousiaste : « C’est tout l’intérêt de ce type de test. On découvre de nouveaux pesticides, qui ne font pas encore l’objet d’une enquête ! » Rassurant.

Dernier polluant en niveau « alerte », le dioctylphthalate (DNOP), un intermédiaire de synthèse, employé par l’industrie chimique et l’agroalimentaire pour servir de plastifiant ou d’agent fixateur. Le souci est que les phtalates peuvent être présents un peu partout dans mon logement, comme le rappelait Reporterre, dans mes cosmétiques, voire dans les jouets pour enfants. « C’est un polluant extrêmement répandu, on le retrouve à l’état de trace chez tout le monde, confirme François Veillerette. Il est plus compliqué d’identifier les sources de contamination. » Or, je vais devoir très sérieusement me pencher sur la question car les conséquences des phtalates peuvent être redoutables. Inscrit par la Commission européenne dans l’annexe I des 553 substances suspectées d’être des perturbateurs endocriniens, le DNOP serait ainsi susceptible « d’entraîner un dérèglement du système endocrinien des hommes et des animaux, et d’avoir des effets néfastes sur la santé en provoquant des cancers, des modifications du comportement et des anomalies de la reproduction ».

   Bonne résolution — Je réduis ostensiblement ma consommation de fromage et j’achète du riz de Camargue ou d’Espagne. Concernant le dioctylphthalate, je fuis les emballages alimentaires en plastique et favorise les cosmétiques naturels.


« Le plomb affecte tous les animaux »

« Vous êtes allés en Bretagne récemment ?
m’interroge Matthieu Davioli. Normalement, ce sont plutôt les Bretons qui ont un taux d’uranium élevé. » Les yeux dans le vague, je repense à mon dernier weekend, il y a quelques semaines, dans le Morbihan. Après quelques recherches, je découvre qu’une filiale d’Areva avait exploité l’uranium dans une quarantaine de mines bretonnes, jusqu’en 1984. Et que les sites seraient toujours contaminés par ces matières radioactives. Impossible pour autant d’assurer avec certitude qu’il y a un lien de corrélation, les analyses détectant les contaminations depuis ces trois derniers mois. « Mais à terme, sur certains métaux lourds comme l’uranium, l’arsenic ou le nickel, on pourra identifier les zones à risques où il y a des pollutions particulières », espère François Veillerette.

Le strontium est le deuxième métal lourd dans mon organisme dont le niveau est en alerte. « On l’observe des quantités élevées chez les noyés, car il est naturellement présent dans l’eau de mer, commente Matthieu Davioli. On le retrouve aussi dans les produits d’entretien ou certains aliments, comme les produits laitiers. » Sauf qu’à haute dose, le strontium provoque des troubles osseux. Mais François Veillerette me rassure : « Tout le monde en a. Là, c’est l’exposition sur plusieurs mois qui est mesurée, il n’y a pas d’alerte sanitaire à tirer. »

Dernier polluant inorganique à des taux d’exposition « alerte » : le plomb. Là encore, il n’est pas évident d’identifier les sources potentielles. Je jette un premier coup d’œil à l’eau qui coule de mon robinet. Coupable ? Peut-être bien. En 2017, l’Agence de sécurité de l’alimentation (Anses) avait ainsi publié une expertise qui indiquait que la présence du plomb serait liée aux vieilles canalisations. Mais je pourrais tout aussi bien accuser les peintures de mon immeuble ou les vitraux de l’église d’à côté. Ou encore les chasseurs de l’Oise. L’Agence européenne des produits chimiques (AEPC, ou ECHA en anglais) estime ainsi que près de 40.000 tonnes de plomb sont dispersées, chaque année, dans les écosystèmes, dont « 21.000 tonnes utilisées par les chasseurs ». Selon l’AEPC, ce serait jusqu’à deux millions d’oiseaux qui meurent chaque année d’intoxication au plomb en Europe. « Le plomb affecte tous les animaux sur lesquels il a été étudié, des oiseaux migrateurs aux humains (...) en particulier sur le développement du cerveau ou sur le rein. » Bon, ça va alors…

Source : https://reporterre.net/Pesticides-produits-chimiques-plomb-ce-que-j-ai-trouve-en-analysant-mes-cheveux?var_mode=calcul&fbclid=IwAR0AdFD-E-fuFQsgILcHatZndgt-2qGPbutzyoC5BF4qqdFHYPYakHv_aOA


Dernière édition par Fred le Ven 4 Jan - 14:53, édité 3 fois
Messages : 258
Points : 458
Réputation : 8
Date d'inscription : 19/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Mouvement des coquelicots à La Roche Bernard

le Ven 4 Jan - 14:27
Pour limiter les risques des enfants avec les voitures  le rassemblement à eu lieu sur la place du pilori devant la mairie

Merci encore à ceux qui ont préparé le vin chaud, le gâteau à la  citrouille était très bon !
Pour le prochain Rdv , une marche dans les rues commerçantes est prévue.

Consultez l'agenda et ce fil de discussion un peu avant le 1er février Rolling Eyes
Messages : 4
Points : 8
Réputation : 2
Date d'inscription : 03/01/2019
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Mouvement des coquelicots à La Roche Bernard

le Sam 5 Jan - 10:32
Zut ! De quoi me faire regretter de n'avoir pu me libérer ! Laughing
Combien de participants à peu près ?
Messages : 258
Points : 458
Réputation : 8
Date d'inscription : 19/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Mouvement des coquelicots à La Roche Bernard

le Sam 5 Jan - 10:54
Nous étions un peu moins de 30 personnes (je pense), il nous faut prévoir des animations attractives & collectives pour la prochaine fois !
Messages : 258
Points : 458
Réputation : 8
Date d'inscription : 19/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Mouvement des coquelicots à La Roche Bernard

le Sam 5 Jan - 12:32





Messages : 258
Points : 458
Réputation : 8
Date d'inscription : 19/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Mouvement des coquelicots à La Roche Bernard

le Lun 7 Jan - 19:52
Glyphosate dans les urines : un appel aux « pisseurs volontaires » en Ille-et-Vilaine

À Redon (Ille-et-Vilaine), les "pisseurs volontaires" sont invités ce lundi 7 janvier 2019 à participer à une analyse afin de déceler la présence de glyphosate dans les urines.

https://actu.fr/bretagne/redon_35236/glyphosate-dans-urines-appel-pisseurs-volontaires-ille-vilaine_20677873.html?utm_medium=Social&utm_source=Facebook&fbclid=IwAR2To8RbqiNaHZ7PNsnMSYH3MlvO9SFWGazRK8bQyHBK32AQzUU1eeomByc#Echobox=1546870815
Messages : 4
Points : 8
Réputation : 2
Date d'inscription : 03/01/2019
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Mouvement des coquelicots à La Roche Bernard

le Mar 15 Jan - 11:32
Réputation du message : 100% (1 vote)
A ne pas manquer, Envoyé Spécial sur la 2 ce jeudi, consacré aux glyphosates.
https://www.programme-tv.com/television/525052407/envoye-special.html
Messages : 258
Points : 458
Réputation : 8
Date d'inscription : 19/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Que pense votre député de l'interdiction du glyphosate ?

Hier à 14:13
En complément :

Que pense votre député de l'interdiction du glyphosate ? Découvrez-le dans le moteur de recherche de france tv info

"Nous avons demandé aux 577 députés leur position concernant l'inscription dans la loi de l’interdiction du glyphosate et pourquoi la majorité d'entre eux n'avait pas pris part aux votes à l'Assemblée nationale."

A consulter ici : https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/pesticides/glyphosate/que-pense-votre-depute-de-l-interdiction-du-glyphosate-decouvrez-le-dans-notre-moteur-de-recherche_3147633.html?fbclid=IwAR1KMz2stiJnTY1o50v5izyGp6FNd78KHoB27eBZRdp2L0F-xuiDJPuoa5E
Contenu sponsorisé

Re: Mouvement des coquelicots à La Roche Bernard

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum