Partagez
Aller en bas
Admin
Messages : 97
Date d'inscription : 13/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://climat-presquile.forumactif.com

Transition, collapsologie et commerce équitable

le Jeu 27 Sep - 19:11


« Le plus important, pour ne pas dire l’urgent, serait de reconstruire un tissu social local, solide et vivant, afin d’instaurer progressivement un climat de confiance, c’est-à-dire en fin de compte un « capital social » qui puisse servir en cas de catastrophe. Il faut donc dès maintenant sortir de chez soi et créer des « pratiques » collectives, ces aptitudes à vivre ensemble que notre société matérialiste et individualiste a méthodiquement et consciencieusement détricotées au cours de ces dernières décennies. Nous en sommes convaincus, ces compétences sociales sont notre seule vraie garantie de résilience en temps de catastrophe43 ».
https://www.oxfammagasinsdumonde.be/blog/2018/09/18/transition-collapsologie-et-commerce-equitable-urgent-denvisager-lapres/#.W6y6EfY6-Un

"Etre pleinement conscient de la gravité de la crise écologique, sans sombrer dans le désespoir: est-ce possible, et comment ?" de Gregory DERVILLE Enseignant chercheur / Permaculture, Environnement, Développement durable
https://www.linkedin.com/pulse/etre-pleinement-conscient-de-la-gravit%C3%A9-crise-sans-sombrer-derville/
Messages : 68
Date d'inscription : 19/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Transition, collapsologie et commerce équitable

le Lun 1 Oct - 10:38


Nous sommes pris dans une course de vitesse, du fait de la crédibilité de la menace de l’effondrement, qui nous impose une transformation sociétale profonde. Le monde économique de demain est à inventer et nous avons tout pour y arriver. Qu’on respecte la limite des 2 degrés strictement ou pas, nous allons devoir conduire des modifications structurelles de notre société. Nous pouvons nous mettre à l’œuvre dès aujourd’hui et participer ensemble à cette aventure extraordinaire et ce à tous les niveaux, de l’international au territorial.

De nombreuses initiatives se prennent à ce niveau où l’engagement individuel peut s’exprimer plus facilement C’est une échelle intermédiaire entre celle des petits gestes du quotidien et, celle, développée plus haut, de la dimension macro-économique. Pour autant les questions (sociales, politiques, techniques, architecturales, etc.) qui s’y posent sont assez délicates. Sur ce plan il y a un énorme besoin de mobilisation, fertilisation croisée, partage d’expériences, élimination des fausses bonnes idées, etc. à mettre en oeuvre très rapidement, si l’on veut que les choses avancent. Citons à titre d’exemple le développement des éco-villages[27] : les Colibris (France), Sekem (Egype), Auroville (Inde), Gaviotas (Colombie), Picarangua (Brésil), celui du Sustainability Institute de Stellenbosch (Afrique du Sud).
https://alaingrandjean.fr/2018/09/20/face-risque-deffondrement-22-actions-prioritaires/

----------------


Imaginer le futur et le construire. Voici en quelques mots ce que propose le mouvement des initiatives en transition (anciennement « Villes en transition ») dont le concept a été formulé par Rob Hokins en 2005 et dont on trouve la première application concrète en 2006 à Totnes, au Royaume-Uni. Depuis, l’idée a connu un engouement international bien au-delà des frontières de l’Europe et a été réapproprié dans le monde entier. Aujourd’hui, on compte plus de 5000 initiatives répertoriées et encore bien plus de groupes locaux inspirés par la démarche.

L’objectif de la transition est de développer la résilience des communautés, c’est à dire leur capacité à résister aux chocs économiques et écologiques et donc de subvenir aux besoins de la population y compris en temps de crise. Si la réflexion de départ était motivée par la volonté de préparer le pic pétrolier et la descente énergétique qui s’en suivrait, la transition est rapidement devenue l’opportunité de repenser la société autour de nouvelles valeurs : le partage, la solidarité, l’environnement. Le concept est donc un projet politique, mais pas dans le sens partisan du terme – c’est à dire un jeu de pouvoir et d’influence qui oppose des groupes d’intérêt, plus que des idées. Au contraire, on essaye de dépasser les anciennes lignes de fracture dans un projet citoyen : comment souhaitons-nous organiser notre vie en communauté et quels sont les leviers à notre disposition pour y parvenir ?

L’exercice consiste à imaginer, en groupe, la société telle que nous aimerions qu’elle soit à l’horizon de plusieurs décennies. Ceci implique une vision de long terme. Ce travail prospectif permet ensuite d’établir une feuille de route avec les différentes mesures à accomplir au fil du temps pour atteindre l’idéal imaginé. Par exemple, si l’objectif est d’être auto-suffisant en fruits au niveau de la collectivité en 2040, tous les fruitiers devront être plantés avant 2030, le développement complet des arbres demandant plusieurs années. Dans un premier temps, la transition encourage donc de réfléchir ensemble, à penser la société. Elle se traduit ensuite par la mise en œuvre d’actions concrètes.
https://mrmondialisation.org/rob-hopkins-ne-rien-changer-a-notre-mode-de-vie-actuel-cest-retourner-en-arriere/


Dernière édition par Fred le Mar 2 Oct - 18:09, édité 1 fois
Messages : 68
Date d'inscription : 19/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Transition, collapsologie et commerce équitable

le Mar 2 Oct - 17:32
Un article intéressant concernant le réseau de l'économie circulaire en Afrique : Blog article from Peter Desmond, co-founder of the African Circular Economy Network (ACEN.Africa), which now spans across 20 countries in Africa.



Les 7 éléments clés de l'économie circulaire

   Prioriser les ressources régénératives : utilisation efficace des ressources renouvelables, réutilisables et non toxiques pour les matériaux et l'énergie
   Préserver et étendre ce qui a déjà été fait : maximiser le cycle de vie des ressources en maintenant, en réparant et en améliorant les ressources; utiliser des stratégies de «reprise» pour donner une seconde vie aux ressources
   Utiliser les déchets comme une ressource : utiliser des matériaux recyclés, des déchets ou un sous-produit d'un autre processus; récupérer les déchets pour les réutiliser et les recycler
   Repenser le modèle d'entreprise : développer des modèles commerciaux qui créent une plus grande valeur et utilisent des incitations pour fournir des services et accéder aux produits et aux ressources.
   Concevoir pour l'avenir : utiliser des systèmes pensant pour sélectionner les matériaux, concevoir pour une durée de vie appropriée et une utilisation future prolongée.
   Intégrer la technologie numérique : utiliser des plates-formes numériques et en ligne et d'autres technologies pour suivre et optimiser l'utilisation des ressources et fournir des informations tout au long de la chaîne d'approvisionnement
   Collaborer pour créer une valeur commune : collaborer en interne et en externe tout au long de la chaîne d'approvisionnement pour accroître la transparence et créer une valeur commune.



Ces initiatives ne sont que quelques-uns des exemples de bonne économie circulaire en Afrique. Comment ceux-ci pourraient-ils réussir à l'échelle à travers le continent? Les gouvernements peuvent utiliser des politiques, des incitations et des lois aux niveaux local et national, soutenir les entrepreneurs, les entreprises sociales et l’innovation, et aider à partager les meilleures pratiques et les enseignements tirés. L’économie circulaire en Afrique peut ouvrir une meilleure voie de développement, en s’appuyant sur les caractéristiques de résilience et d’ingéniosité, permettant ainsi à l’Afrique de passer à une économie durable, équitable, prospère et circulaire.

Pour contacter Peter à propos des idées de ce blog, veuillez lui envoyer un courriel à l' adresse peter@re-think.me.uk
Messages : 68
Date d'inscription : 19/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Transition, collapsologie et commerce équitable

le Mar 2 Oct - 18:24


A découvrir : La Web série "Next" de Clément Montfort  sur l'effondrement. « Next » s’empare du sujet, sans tabou

« Next » est une nouvelle web-série documentaire traitant de notre avenir proche sur cette planète : anéantissements biologiques des écosystèmes, migrations de population pour des raisons climatiques, risques de pénuries de pétrole, autrement dit une série sur les risques d’effondrement de notre civilisation. Pas très réjouissant ? Et pourtant, sans savoir, pas de changement ! Son auteur, Clément Montfort, espère toucher un plus large public sur internet qu’à la télévision par l’intermédiaire de Tipeee et YouTube.

Clément Montfort explore les effets psychologiques de cette réalité sur les individus. Dans une réalisation sobre, en noir et blanc pour limi­ter le poids des données sur les réseaux, il laisse les chercheurs ou les simples citoyens parler de leurs émotions face à un avenir planétaire sombre.

Il a travaillé plusieurs années pour la télévision française et a réalisé plusieurs documentaires marquants et remarqués, notamment La guerre des graines et Soigneurs de terres. Récemment, il a décidé de changer de format en se lançant dans une web-série : NEXT.

Les rayons des librairies regorgent de livres qui résument et vulgarisent l’ensemble de ces connaissances acquises dans ces disciplines variées. Citons le livre de Pablo Servigne et Raphaël Stevens, Comment tout peut s’effondrer, ou encore celui d’Yves Cochet, Pétrole Apocalypse. Mais dans la sphère publique, le sujet reste largement tabou, probablement parce qu’il est difficile de se confronter à un sujet aussi difficile (forcément connoté négativement), mais aussi parce que les intérêts économiques de court-terme sont ailleurs. Cette incapacité collective à ouvrir les yeux sur l’avenir du modèle économique actuel rend l’effondrement encore plus probable, tout simplement parce que la société ne s’y prépare pas, ne s’adapte pas, du moins pas assez radicalement.



Des épisodes à voir :











Messages : 15
Date d'inscription : 19/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Transition, collapsologie et commerce équitable

le Sam 6 Oct - 13:21
Julien Vidal nous parle de son combat quotidien pour la planète

Admin
Messages : 97
Date d'inscription : 13/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://climat-presquile.forumactif.com

Re: Transition, collapsologie et commerce équitable

le Ven 19 Oct - 17:55
Une Conférence P. Servigne à voir absolument - Un avenir sans pétrole?

Admin
Messages : 97
Date d'inscription : 13/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://climat-presquile.forumactif.com

Re: Transition, collapsologie et commerce équitable

le Sam 20 Oct - 16:32
L’économie symbiotique

Un modèle économique régénératif radicalement nouveau qui affirme la possibilité de développer une relation symbiotique (c.a.d de croissance mutuelle) entre des écosystèmes naturels prospères et une activité humaine intense, et ce dans tous les domaines de l'économie.

Messages : 68
Date d'inscription : 19/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Transition, collapsologie et commerce équitable

le Lun 22 Oct - 16:56
Je recommande vraiment cet Entretien avec Pablo Servigne et Jacques Blamont, le 18/10/2018 à 15h30.

Des points importants  : Le  rapport du Giec, l'étude de la planète étuve, les boucles de rétro-actions, La technologie peut elle être une solution, croissance, augmentation du nombre d'humains et de la consommation - doctrine du consumériste, les- pénuries et surtout l'eau, moyens spirituels (rapport aux monde et horizon d’accomplissement de soi) levier vers le changement de paradigme, organisation horizontale et verticale, les marches pour le climat,...

Jacques Blamont : Citation de Georges BUSH : le niveau de vie des états unis n'est pas négociable... pas de solution due au pouvoir politique, il avance la possibilité de mobiliser les hackeurs, les fablabs,...

Pablo Servigne : Citation en fin d'entretien de Wilson (biologiste qui a étudié les fourmis - il a rendu populaire  le terme "biodiversité") "Aujourd’hui l'humanité est comme un rêveur ambulant pris entre les fantasmes du  sommeil et le chaos du monde réel, nous avons créé une civilisation Star Wars avec des émotions de l'âge de la pierre des institutions médiévales et une technologie déifiée, nous sommes affreusement troublé par le simple fait d'exister et nous représentons un danger pour nous et pour le reste du vivant .

Contenu sponsorisé

Re: Transition, collapsologie et commerce équitable

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum