Partagez
Aller en bas
Messages : 2
Points : 4
Réputation : 0
Date d'inscription : 26/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Crise climatique et nouvelles technologies

le Mer 3 Oct - 19:16
Les nouvelles technologies sont souvent présenté comme une opportunité dans la lutte pour le changement climatique.
De nombreuses multinationales se saisissent de cette vision pour promouvoir de nouveaux marché et soutenir leur com'. Le fameux green washing.

Mais qu'en est-il vraiment ?


Qu'est-ce qui se cache derrière toutes ces nouvelles technologie ? Que penser du monde de parc éolien et de panneaux solaires, interconnecté par des smartgrid et des compteurs intelligents, en lien avec tous nos écrans connectés à un cloud aux dimensions titanesque, alimentant des voitures électriques et quantité d'autres bidules intelligents ?
Et si ce mirage, non content de ne rien solutionner au niveau du climat nous préparait une crise environnementale encore plus terrible ?
C'est ce que semble suggérer la "question des terres rares" et des "coups énergétiques cachés".

Voilà un sujet qu'on pourrait creuser avec la SNALIS, qui est sur ce créneau depuis quelques temps.

J'en ferait bien un sujet pour notre programme de formation.

Sur quelles ressources peut-on s'appuyer ?  Qu'avez vous comme lien, vers des textes, des vidéo, des référence de films ou documentaires ?
Messages : 258
Points : 458
Réputation : 8
Date d'inscription : 19/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Crise climatique et nouvelles technologies

le Mer 3 Oct - 22:32
Vaste question...

Allez je me lance sans même avoir fait le tour de la question...
Je dirais que les nouvelles technologies nous aident pour l'analyse et la communication sur le problème complexe du réchauffement climatique. Cela permet de définir les actions les plus importantes à conduire mais je suis plus réservé sur l'attente d'une technologie comme solution miracle.
Le chemin idéale pour moi est bien un changement de société avec la "valeur" de l'environnement dans l'équation de l' écosystème terre sur ce sujet des nouvelles technologies au secours du climat. Plus globalement, je vous renvoie vers l'économie symbiotique d'Isabelle Delanoy https://fr.symbiotique.org/fr/

Voici déjà quelques premiers éléments de réponses récupérés ça et là :

"impacts négatifs"
- L’impact des nouvelles technologies sur l’environnement mesuré par l’Ademe en 2011 https://www.numerama.com/magazine/19296-l-impact-des-nouvelles-technologies-sur-l-environnement-mesure-par-l-ademe.html
en 2018 https://mobile.francetvinfo.fr/economie/automobile/vehicules-electriques-l-ademe-invite-a-limiter-leur-usage-a-des-distances-limitees-type-trajet-domicile-travail-par-exemple_2969773.amp
- Le numérique, mauvais élève de la transition énergétique https://usbeketrica.com/article/le-numerique-mauvais-eleve-de-la-transition-energetique

- La fin des minerais, une réalité qui fait peur https://www.4emesinge.com/la-fin-des-minerais-une-realite-qui-fait-peur/



Voiçi un exemple d'Analyse global






avec Data visualisation


"impacts positifs"
- Fondation Solar impulse https://solarimpulse.com/
- Using blockchain to build a circular economy https://medium.com/circulatenews/using-blockchain-to-build-a-circular-economy-5530028d9570
- Les terres rares ne sont indispensables ni pour l’éolien, ni pour les panneaux photovoltaïques, ni pour le moteur de voiture électrique.
La véritable rareté, et la véritable problématique environnementale, climatique, sanitaire et géopolitique, ce sont les énergies fossiles.
https://www.techniques-ingenieur.fr/actualite/articles/les-terres-rares-sont-elles-indispensables-pour-les-moteurs-electriques-les-eoliennes-et-les-panneaux-solaires-1300/

- Planter jusqu’à 100 000 arbres … par jour ! https://positivr.fr/drone-plante-arbres-biocarbon/

Réponse à compléter pour débroussailler encore le sujet


Dernière édition par Fred le Ven 14 Déc - 14:37, édité 1 fois
Messages : 79
Points : 139
Réputation : 6
Date d'inscription : 19/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Crise climatique et nouvelles technologies

le Ven 5 Oct - 8:38
Le numérique étant reconnu comme un levier de développement économique et social, la transition numérique apparaît comme incontournable pour l’ensemble des pays et des entreprises. La transition numérique est en outre souvent considérée comme un moyen de réduire la consommation d’énergie dans un grand nombre de secteurs. Pourtant, les impacts environnementaux directs et indirects (« effets rebond ») liés aux usages croissants du numérique sont systématiquement sous-estimés.

https://theshiftproject.org/article/pour-une-sobriete-numerique-rapport-shift/
Messages : 2
Points : 4
Réputation : 0
Date d'inscription : 26/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Crise climatique et nouvelles technologies

le Sam 6 Oct - 22:10
j'ai lu avec interêt l'articles (je remet le lien ci dessous) qui relativise l'enjeux des terres rares. Rassurant. Après, en lisant les commentaires, je crois qu'on est encore dans une controverse en train de murir. Il va falloir creuser. Il y a plein d'articles à lire en lien dans cette page

https://www.techniques-ingenieur.fr/actualite/articles/les-terres-rares-sont-elles-indispensables-pour-les-moteurs-electriques-les-eoliennes-et-les-panneaux-solaires-1300/
Messages : 79
Points : 139
Réputation : 6
Date d'inscription : 19/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Crise climatique et nouvelles technologies

le Jeu 11 Oct - 12:03
Notion de « retour sur investissement énergétique » (TRE pour taux de retour énergétique)
http://carfree.fr/index.php/2018/10/11/des-scientifiques-mettent-en-garde-lonu-contre-la-disparition-imminente-du-capitalisme/

Dans ce futur à faible TRE, nous devons simplement accepter le fait que nous ne serons pas en mesure de soutenir les niveaux actuels de croissance économique. « Il sera extrêmement difficile, voire impossible, de répondre aux besoins énergétiques actuels ou croissants au cours des prochaines décennies avec des solutions à faible émission de carbone« , conclut le document. La transition économique doit s’accompagner d’efforts « pour réduire la consommation totale d’énergie« .

Les domaines clés pour y parvenir comprennent le transport, l’alimentation et la construction. L’urbanisme doit s’adapter à la promotion de la marche à pied et du vélo, à l’évolution vers les transports publics, ainsi qu’à l’électrification des transports. Les foyers et les lieux de travail seront de plus en plus connectés et localisés. Entre-temps, le transport international de marchandises et l’aviation ne peuvent pas continuer à croître au rythme actuel.

Messages : 258
Points : 458
Réputation : 8
Date d'inscription : 19/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Crise climatique et nouvelles technologies

le Lun 15 Oct - 12:51
La surconsommation numérique se révèle insoutenable pour l'environnement

La croissance exponentielle du numérique constitue une menace pour le climat et les ressources naturelles, révèle The Shift Project. Le think tank recommande d'adopter urgemment un scénario de sobriété numérique.

"Hors de la sobriété, point de salut. On aura beau faire tous les gains d'efficience, ils n'absorberont pas la croissance des usages", explique Hugues Ferreboeuf. Cet expert a dirigé un groupe de travail sur l'impact environnemental du numérique pour le think tank The Shift Project. Les conclusions de ses travaux ont été dévoilées jeudi 4 octobre lors d'un colloque.

https://www.actu-environnement.com/ae/news/surconsommation-numerique-revele-insoutenable-environnement-32129.php4
Admin
Messages : 327
Points : 550
Réputation : 2
Date d'inscription : 13/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://climat-presquile.forumactif.com

Re: Crise climatique et nouvelles technologies

le Sam 20 Oct - 16:37
L’humanité est de moins en moins connectée à Internet

La part de la population disposant d’un accès diminue depuis trois ans, et la tendance s’accélère.

Contrairement à une idée répandue, le développement du Web est loin de suivre une courbe de croissance continue. Au contraire, la proportion des personnes dans le monde qui ont accès à une connexion Internet est en régression, démontre une étude à paraître de la Web Foundation, basée sur les données des Nations unies, qu’a pu consulter le Guardian

(publié par J-Pierre Dieterlen)

https://mobile.lemonde.fr/pixels/article/2018/10/19/l-humanite-est-de-moins-en-moins-connectee-a-internet_5371687_4408996.html?xtref=http%3A%2F%2Fm.facebook.com%2F&fbclid=IwAR1dJ67MG4XVv5T7r6dYj3n6Xzx1dw-LEwnsKWqfTu3kmT7dZUx_Kz8SAJY
Messages : 258
Points : 458
Réputation : 8
Date d'inscription : 19/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur

]La ville intelligente de demain sera-t-elle durable ?

le Ven 14 Déc - 14:43
La ville intelligente de demain sera-t-elle durable ?

Anne Garans, Associée KPMG, au sein du département Sustainability Services, nous aide à démystifier la complexité du mouvement smart city durable. Elle partage un état des lieux sur ce mouvement et revient sur les meilleures pratiques à mettre en place pour contribuer à son développement.

vec l’avènement des nouvelles technologies, telles que l’intelligence artificielle, les drones, les voitures autonomes, les appareils compatibles avec l’Internet des objets (IoT), les villes deviennent de plus en plus connectées. Elles promettent d’être plus performantes grâce à leurs infrastructures, transports ou écosystèmes toujours plus innovants. Par ailleurs, à l’ère du « make the planet great again », les villes s’orientent graduellement vers un modèle où le smart rencontre le durable. Elles tendent à se transformer, au-delà des simples aspects numériques et des avancées technologies.
La durabilité dans la smart city

Les zones urbaines abritent  plus de la moitié de la population mondiale. Elles émettent plus de 70 % des gaz à effet de serre et régissent la grande majorité de l’économie mondiale.
Cette tendance devrait continuer à croître selon un récent rapport de l’ONU. Celui-ci prévoit que deux personnes sur trois habiteront en ville en 2050. Nous nous trouvons ainsi dans une situation sans précédent où l’infrastructure urbaine est devenue l’un des défis les plus pressants auquel le monde est confronté. Les gouvernements et les parties prenantes impliquées dans cette évolution devront accorder la priorité à la durabilité.

Le mouvement de la ville intelligente, autrement dit « smart city », prend de l’ampleur aussi bien en France que sur le plan mondial. La question de la durabilité au sein de la ville intelligente est complexe et multidimensionnelle. Qu’est-ce que le développement durable signifie réellement pour l’infrastructure ? Comment le mesurer ? Quels sont les principaux contributeurs et moteurs de la durabilité dans le contexte urbain ?

- La smart city « durable » : un mouvement en ligne avec les 17 ODD
- L’humain au cœur de la ville intelligente durable
- Un mouvement des smart city pour plus de biodiversité

De nombreuses villes, comme Dubaï ou encore Singapour, s’engagent aujourd’hui dans le développement de solutions encourageant la biodiversité. Avec l’objectif d’améliorer la qualité de l’air, le confort thermique et acoustique des quartiers ou multiplier les espaces verts en végétalisant les bâtiments

Ces villes réconcilient les attentes et les besoins en informant et en responsabilisant ses citoyens. Demain la gestion des ressources sera simplifiée, maîtrisée et contrôlée par la ville et ses citoyens. Elle répondra à leurs aspirations en matière d’écologie et de développement durable.

Cependant, le défi reste de taille. Les différents acteurs doivent prendre en compte les risques de saturation de données et de technologies. C’est la condition sine qua non pour permettre le développement connexe de la ville intelligente et de la ville durable.


Source : http://www.natura-sciences.com/energie/ville-intelligente-smart-city-durable.html?fbclid=IwAR0fkTrFjCiS8t6ORYjJv1fBmjbyVUSNmIozq16Ul4-r76OEWWS9pKIPrDE


http://www.natura-sciences.com/energie/ville-intelligente-smart-city-durable.html?fbclid=IwAR0fkTrFjCiS8t6ORYjJv1fBmjbyVUSNmIozq16Ul4-r76OEWWS9pKIPrDE
Messages : 258
Points : 458
Réputation : 8
Date d'inscription : 19/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Crise climatique et nouvelles technologies

le Mar 25 Déc - 22:06
Si rien n’est fait, en 2025, Internet polluera autant que le trafic routier mondial. Pour réduire cette pollution, Inès Leonarduzzi a créé Plana, une sorte de Siri écologique gratuit.

https://www.facebook.com/brutofficiel/videos/509398839570795/
Contenu sponsorisé

Re: Crise climatique et nouvelles technologies

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum