Partagez
Aller en bas
avatar
Admin
Messages : 419
Points : 710
Réputation : 10
Date d'inscription : 13/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://climat-presquile.forumactif.com

Alternatives Territoriales On y vit, on y agit

le Sam 22 Sep - 21:15


Détails : https://alternatiba.eu/alternatives-territoriales/ et https://reseauactionclimat.org/dossiers/alternatives-territoriales/

Objectifs :

- Suivre de près les maires de nos territoires
- Former un groupe  de "super citoyens" sur ces sujets
avatar
Messages : 356
Points : 614
Réputation : 12
Date d'inscription : 19/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Les groupes Alternatives Territoriales

le Jeu 13 Déc - 18:52
Les groupes sont référencés sur cette carte : https://alternatiba.eu/ils-sont-passes-a-laction/

“Élu·e·s locaux, que faites-vous pour le climat ?” : https://alternatiba.eu/2018/12/elu%c2%b7e%c2%b7s-locaux-que-faites-vous-pour-le-climat-les-groupes-alternatives-territoriales-etaient-dans-les-rues-le-8-decembre/?fbclid=IwAR3fCG-oz6C2S0GSasIQEditAhQJX6R3dZ6diUVyOBrHEP3CbldQZM1L1m0

Exemples d'action réalisées :

À Poitiers, les militant·e·s ont organisé une dégustation d’eau de la zone de captage de Fleury pour dénoncer l’inaction de la Communauté Urbaine en matière de dépollution. Le groupe compte renforcer sa représentativité via l’organisation d’ateliers citoyens, et préparer des actions grand public pour mobiliser le plus grand nombre de citoyen·ne·s sur les enjeux du PCAET.



À Versailles et à Saint-Raphaël, des centaines de marcheur·ses se sont arrêté·e·s devant l’hôtel de ville pour assister à une lecture synthétique du dernier rapport du GIEC, précisant les mesures ambitieuses à mettre en place pour limiter le réchauffement climatique à +1,5°C. L’objectif était aussi de créer un espace d’échanges autour des politiques locales pour le climat : “ils disent avoir conscience de l’urgence de la situation mais, concrètement, on ne voit rien. Il n’y pas de symboles forts tels que la création de pistes cyclables, l’arrêt des paquebots de croisière qui enfument notre air, ou encore des rénovation énergétiques dans les bâtiments et l’introduction du bio dans les cantines” soulignait le groupe Alternatives Territoriales de Saint-Raphaël. La suite est prometteuse puisque le groupe de Saint-Raphaël va présenter la charte ECO’VAR à la communauté d’agglomération et met en place de nombreux partenariats pour mobiliser les acteur·trice·s locaux.




Mobiliser, recruter, dynamiser : le territoire, on y vit, on agit !




À Rouen, Angers, et Mulhouse, les marches étaient surtout l’occasion pour les groupes de recruter afin de renforcer leurs effectifs. 1000 marcheur·se·s sont passé·e·s devant les instances du pouvoir politique local – métropole, mairie, préfecture, conseil départemental, conseil régional – pour y clamer un discours annonçant les revendications citoyennes concernant les compétences de l’instance politique en question.

À Orléans, ces revendications sont le fruit d’un travail collectif, car elles ont été récoltées lors de la marche de septembre et ont été retravaillées dans le cadre d’un atelier citoyen en octobre.

Envie d’intégrer l’équipe des bénévoles Alternatives Territoriales de la presqu'ile pour aider à la coordination globale de la campagne ?


Écris-nous à l'adresse suivante : climatpresquile-suivipcet@lists.riseup.net
avatar
Messages : 356
Points : 614
Réputation : 12
Date d'inscription : 19/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Alternatives Territoriales On y vit, on y agit

le Dim 16 Déc - 9:46


Ce texte est extrait du Livre du Voyage de Bernard Werber.

"Il est cubique, titanesque, froid.
Il est doté de chenilles qui écrasent tout.
C’est le système social dans lequel tu es inséré.
Sur ses tours tu reconnais plusieurs têtes. Il y a celles
de tes professeurs,
de tes chefs hiérarchiques,
des policiers,
des militaires,
des prêtres,
des politiciens,
des fonctionnaires,
des médecins,
qui sont censés toujours te dire si tu as agi bien ou mal.
Et le comportement que tu dois adopter pour rester dans le troupeau.
C’est le Système.
Contre lui ton épée ne peut rien.
Quand tu le frappes, le Système te bombarde de feuilles :
carnets de notes,
P.V.,
formulaires de Sécurité sociale à compléter si tu veux être remboursé,
feuilles d’impôts majorés pour cause de retard de paiement,
formulaires de licenciement,
déclarations de fin de droit au chômage,
quittances de loyer, charges locatives, électricité, téléphone, eau, impôts locaux, impôts fonciers, redevance, avis de saisie d’huissier, menace de fichage à la Banque de France, convocations pour éclaircir ta situation familiale, réclamations de fiche d’état civil datée de moins de deux mois…

Le Système est trop grand, trop lourd, trop ancien, trop complexe.

Derrière lui, tous les assujettis au Système avancent, enchaînés.
Ils remplissent hâtivement au stylo des formulaires.
Certains sont affolés car la date limite est dépassée.
D’autres paniquent car il leur manque un papier officiel.

Certains essaient, quand c’est trop inconfortable, de se dégager un peu le cou.
Le Système approche.
Il tend vers toi un collier de fer qui va te relier à la chaîne de tous ceux qui sont déjà ses prisonniers.
Il avance en sachant que tout va se passer automatiquement et que tu n’as aucun choix ni aucun moyen de l’éviter.
Tu me demandes que faire.
Je te réponds que, contre le Système, il faut faire la révolution.
La quoi ?

LA RÉVOLUTION.
Tu noues alors un turban rouge sur ton front, tu saisis le premier drapeau qui traîne et tu le brandis en criant :
« Mort au Système. »

Je crains que tu ne te trompes.
En agissant ainsi, non seulement tu n’as aucune chance de gagner, mais tu renforces le Système.
Regarde, il vient de resserrer les colliers d’un cran en prétextant que c’est pour se défendre contre « ta » révolution.
Les enchaînés ne te remercient pas.
Avant, ils avaient encore un petit espoir d’élargir le métal en le tordant.
À cause de toi, c’est encore plus difficile.
Désormais, tu as non seulement le Système contre toi, mais tous les enchaînés.
Et ce drapeau que tu brandis, est-il vraiment le « tien » ?
Désolé, j’aurais dû t’avertir.
Le Système se nourrit de l’énergie de ses adversaires.
Parfois il fabrique leurs drapeaux, puis les leur tend.
Tu t’es fait piéger !
Ne t’inquiète pas : tu n’es pas le premier.
Alors, que faire, se soumettre?
Non.
Tu es ici pour apprendre à vaincre et non pour te résigner.
Contre le Système il va donc te falloir inventer une autre forme de révolution.
Je te propose de mettre entre parenthèses une lettre.
Au lieu de faire la révolution des autres, fais ta (r)évolution personnelle.
Plutôt que de vouloir que les autres soient parfaits, évolue toi-même.
Cherche, explore, invente.

Les inventeurs, voilà les vrais rebelles !
Ton cerveau est le seul territoire à conquérir.
Pose ton épée.
Renonce à tout esprit de violence, de vengeance ou d’envie.
Au lieu de détruire ce colosse ambulant sur lequel tout le monde s’est déjà cassé les dents, ramasse un peu de terre et bâtis ton propre édifice dans ton coin.
Invente. Crée. Propose autre chose.
Même si ça ne ressemble au début qu’à un château de sable, c’est la meilleure manière de t’attaquer à cet adversaire.
Sois ambitieux.
Essaie de faire que ton propre système soit meilleur que le Système en place.
Automatiquement le système ancien sera dépassé.
C’est parce que personne ne propose autre chose d’intéressant que le Système écrase les gens.
De nos jours, il y a d’un côté les forces de l’immobilisme qui veulent la continuité, et de l’autre, les forces de la réaction qui, par nostalgie du passé, te proposent de lutter contre l’immobilisme en revenant à des systèmes archaïques.

Méfie-toi de ces deux impasses.
Il existe forcément une troisième voie qui consiste à aller de l’avant.
Invente-la.
Ne t’attaque pas au Système, démode-le !

Allez, construis vite.
Appelle ton symbole et introduis-le dans ton château de sable.
Mets-y tout ce que tu es : tes couleurs, tes musiques, les images de tes rêves.
Regarde.

Non seulement le Système commence à se lézarder.
Mais c’est lui qui vient examiner ton travail.
Le Système t’encourage à continuer.

C’est ça qui est incroyable.
Le Système n’est pas « méchant », il est dépassé.
Le Système est conscient de sa propre vétusté.


Et il attendait depuis longtemps que quelqu’un comme toi ait le courage de proposer autre chose.
Les enchaînés commencent à discuter entre eux.
Ils se disent qu’ils peuvent faire de même.
Soutiens-les.

Plus il y aura de créations originales, plus le Système ancien devra renoncer à ses prérogatives. »

Source : https://www.colibris-lemouvement.org/magazine/ne-tattaque-pas-systeme-demode?fbclid=IwAR3OGAL_koFU6gg174hP5VBjoon2uBfFOUeCrZTCs1mLn-crszgv4Vod748
avatar
Messages : 356
Points : 614
Réputation : 12
Date d'inscription : 19/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Climat 2019. Les atouts de l’initiative locale

le Sam 5 Jan - 10:26
"Les villes et les villages sont les mieux placés pour observer les habitudes des habitants, accueillir les actions citoyennes, impulser de nouvelles dynamiques et accompagner l’évolution des modes de vie".



En 2017, le premier sommet international des « fearless cities » s’est tenu à l’université de Barcelone. Ces « villes sans peur » se sont regroupées sous la bannière du « municipalisme » – une théorie en vogue qui plaide pour investir l’échelon municipal, face à des Etats bien en peine d’imaginer une société post-croissance, plus verte et plus équitable. « Les villes et les villages peuvent servir de tremplin pour opérer une transition écologique et économique », estime ainsi le Québécois ­Jonathan Durand Folco, docteur en philosophie et professeur à l’Ecole d’innovation sociale de l’université Saint-Paul d’Ottawa.

De fait, les communes et les intercommunalités ont des atouts indéniables. D’abord parce que le transport, le logement, la gestion des déchets comme celle des espaces verts sont en général de leur compétence juridictionnelle. Mais aussi parce qu’elles sont plus proches des citoyens et de leurs besoins : « Quand des habitants se réapproprient les institutions municipales pour utiliser leur pouvoir d’agir, ils peuvent soulever des montagnes. Au Québec, des groupes de citoyens se sont mobilisés dans des conseils municipaux, si bien que 136 villes ont pris position contre un projet d’oléoduc pourtant soutenu par des industriels influents au niveau des Etats », poursuit le jeune chercheur. L’an dernier, il a fait une apparition remarquée à Grenoble. Au point que son essai – A nous la ville ! Traité de municipalisme (Ecosociété, 2017) – est devenu la bible d’Eric Piolle, le maire de cette cité alpine. « Je l’ai truffé de marque-pages ! », s’exclame-t-il.

   « Les villes ont une capacité de résistance aux lobbys plus forte que les instances nationales »
   Eric Piolle, maire de Grenoble


Parmi les initiatives dont l’élu écologiste est le plus fier : le lancement d’une centrale photovoltaïque installée sur une ancienne mine de charbon. Tout un symbole. Côté transports, les voies piétonnes et cyclables se sont étendues, le nombre de vélos en ­location a été multiplié par deux, les bus fonctionnant au diesel ont disparu, trois nouvelles lignes de tramway ont été inaugurées, la flotte automobile de la ville s’est réduite à l’essentiel, les véhicules de fonction ont été supprimés… « Nous mettons en œuvre des projets concrets, poussés par nos citoyens, qui étaient plus de 10 000 à marcher pour le climat en décembre »,se félicite Eric Piolle. Et de préciser : « Les villes ont une capacité de résistance aux lobbys plus forte que les instances nationales. »

Source : https://www.lemonde.fr/idees/article/2019/01/04/climat-2019-les-atouts-de-l-initiative-locale_5405032_3232.html?fbclid=IwAR0qBKGiKfXXQE5wcGpmnAXew2yu9Mi8m5PrFgJd-cDzJxJrbqQ_GCfmsyo
avatar
Admin
Messages : 419
Points : 710
Réputation : 10
Date d'inscription : 13/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://climat-presquile.forumactif.com

Livret 300 propositions / PCAET de la Métropole Aix - Marseille Provence

le Lun 14 Jan - 14:16
L'exemple à suivre :

Le Livret de 3️00 propositions "Pour une métropole Aix Marseille Provence à la hauteur des enjeux climatiques", produit par le collectif Alternatives Territoriales, répertorie un ensemble de mesures ambitieuses, exemplaires, durables et solidaires pour changer le territoire.



Doc à télécharger :
https://alternatiba.eu/marseille/wp-content/uploads/sites/54/2019/01/AlterTerri_Propositions-PCAEM-AMP_v1.0.pdf?fbclid=IwAR3-AL9H1ynIw6eo-cu10DFZYMTjCITBJi5gffUFmF_C1c3lbWqwKDu2Ndg

Celui-ci a été élaboré par une trentaine de citoyens et associations désireux de voir leur métropole s'engager ardemment dans une politique de réduction des émissions de gaz à effet de serre et une amélioration de la qualité de vie au sein de notre territoire. A travers ce livret, différentes mesures sont mises en avant, pour que nos élus locaux prennent leur responsabilité et les intègrent au Plan Climat Air Énergie Métropolitain en cours de réalisation.

Pour soutenir le document, nous vous invitons à signer ce formulaire : https://goo.gl/forms/jhGUtvoQRJgmoSGf1
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum