Partagez
Aller en bas
avatar
Messages : 356
Points : 614
Réputation : 12
Date d'inscription : 19/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur

L'avenir du nucléaire

le Mar 11 Déc - 11:59
Dans une étude sur l'évolution du mix électrique français de 2020 à 2060, l'Ademe prévoit une baisse du coût de l'électricité grâce à un fort développement des renouvelables tandis que la filière EPR se révèle non compétitive.



Après son étude de 2015 qui envisageait une France avec 100% d'électricité renouvelable en 2050, l'Ademe a étudié sept scénarios de transition du mix électrique jusqu'à 2060. "Le parti pris dans cet exercice est de rester strictement sur une logique d'optimisation économique : il s'agit d'évaluer les trajectoires qui coûteront le moins cher pour la collectivité", explique Arnaud Leroy, président de l'Ademe.

L'étude est basée sur un outil informatique développé par la société Artelys qui évalue la composition du mix optimal pour minimiser les coûts de production du système électrique tout en respectant l'équilibre offre-demande. Plusieurs variables ont été prises en compte comme le niveau de la demande électrique, le coût des technologies ou encore la plus ou moins bonne acceptabilité des EnR.

Un coût de 39 milliards pour la Nation

Il ressort de l'étude que "le développement d'une filière EPR ne serait pas compétitif pour le système électrique français d'un point de vue économique". La construction d'un seul réacteur supplémentaire de nouvelle génération en 2030 nécessiterait 4 à 6 milliards d'euros (Md€) de soutien public en raison de ses coûts trop élevés. "Nous avons malgré cela développé un scénario « EPR en série »", explique David Marchal, directeur adjoint Productions et énergies durables à l'Ademe. Dans cette hypothèse (24 GW en 2060), l'étude chiffre à 39 Md€ le coût minimal pour la Nation, malgré la prise en compte des économies d'échelle permises par le développement des EPR en série (70 €/Mwh).

Source : https://www.actu-environnement.com/ae/news/mix-electrique-2060-etude-Ademe-EPR-nucleaire-EnR-32559.php4?xtor=AL-33&fbclid=IwAR2hpyMiuT1QYArv3dGLQzGKqadqlxgCNdZ5mcuC-ac_0KVHwVDguw4m1dw
avatar
Messages : 356
Points : 614
Réputation : 12
Date d'inscription : 19/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: L'avenir du nucléaire

le Jeu 13 Déc - 18:24
Des initiatives créatives à encourager :  https://www.facebook.com/18h39/videos/2133927670005477/


Dernière édition par Fred le Ven 4 Jan - 16:35, édité 2 fois
avatar
Admin
Messages : 419
Points : 710
Réputation : 10
Date d'inscription : 13/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://climat-presquile.forumactif.com

Re: L'avenir du nucléaire

le Lun 24 Déc - 18:51
Sept mois après la polémique autour de la pollution des eaux souterraines du site nucléaire en Ardèche, des experts demandent à EDF de faire toute la lumière sur cette affaire.

https://www.capital.fr/entreprises-marches/une-fuite-radioactive-sous-une-centrale-nucleaire-en-ardeche-inquiete-1321118?utm_content=buffer930b5&utm_medium=social&utm_source=facebook.com&utm_campaign=Facebook_Capital
avatar
Admin
Messages : 419
Points : 710
Réputation : 10
Date d'inscription : 13/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://climat-presquile.forumactif.com

Re: L'avenir du nucléaire

le Mar 19 Mar - 18:43
En complément voici une carte à connaitre : https://www.greenpeace.fr/carte-risques-nucleaires

Quel risque encourons-nous en cas d’accident nucléaire ?


Nous mettons aujourd’hui cette carte à disposition afin que nous puissions tous visualiser le risque que nous encourons en cas d’accident nucléaire. Cette carte permet d’identifier les centrales nucléaires qui sont proches de chez nous et de comprendre quelle pourrait être l’étendue de la contamination radioactive en cas de catastrophe de type Tchernobyl ou Fukushima.

En France nous sommes 66 % à vivre à moins de 75 km d’un réacteur nucléaire. Avec cette carte, les habitants de Lyon pourront par exemple constater qu’à peine 40 kilomètres les séparent de la centrale du Bugey. Les habitants de Paris, qui vivent à proximité de la centrale de Nogent-sur-Seine (100 km) pourront de la même façon réaliser que si une catastrophe de type Tchernobyl se produisait dans cette centrale, près de 40 millions de personnes seraient concernées par la contamination radioactive.
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum